PHILOSOPHIE

Fondateur : Siddharta Gautama, le Bouddha historique, naquit en Inde il y a plus de 2500 ans.
Fils de roi, il grandit dans un milieu privilégié, dépourvu de toute difficulté. Un jour, lors d'une
promenade hors des murs du palais, il fut pour la première fois confronté à la souffrance
humaine; il entrevit un vieillard, un malade, un mort et un moine ascète. Il en fut profondément
bouleversé et c'est à la suite de cet événement qu'il prit conscience du tourment qui afflige tous
les êtres vivants. Il renonça alors à son train de vie princier et devint moine ascète. Pendant
plusieurs années, il poursuivit sa quête spirituelle sous la direction de divers maîtres. Ne
trouvant aucune de leurs approches pleinement satisfaisante, il développa sa propre méthode.
Grâce à cette nouvelle voie, il atteignit l'état de pleine illumination alors qu'il n'était âgé que de
trente ans. Jusqu'à son décès, Bouddha se dédia entièrement à la diffusion de son
enseignement et laissa derrière lui une tradition qui s'étendit rapidement jusqu'aux confins de
l'Asie. Grâce à sa grande souplesse, le bouddhisme s'est bien adapté aux différentes cultures
orientales; tolérance, respect et flexibilité lui ont aussi permis d'établir des ponts avec l'Occident.
Aujourd'hui, ces mêmes qualités lui valent d'être toujours présent et ce, dans presque tous les
pays du monde.

Doctrine : L'enseignement bouddhiste prône la cessation de la souffrance par la destruction
de l'ignorance, le détachement du "Soi" et la pratique de la compassion infinie envers tous les
êtres vivants. L'illumination (l'Éveil) est possible et accessible à tous, ici et maintenant. Le
bouddhisme est une religion pacifique et tolérante qui n'a pour seul but que le bonheur de tous
les êtres.

Bouddhisme Zen : L'enseignement donné au centre est basé sur une tradition qui préconise
la pratique de la contemplation en silence, le développement de la pleine conscience et la
compréhension de la "nature de Bouddha" présente en tous les êtres. La philosophie zen ne
s'applique pas qu'en contexte monastique; elle peut se pratiquer au quotidien, à travers les
gestes ordinaires de la vie de tous les jours.